PRESSE / RADIOS

Retrouvez prochainement ici la revue de presse de la sortie du disque « La ballade d’Anissa » !

Radios diffusant déjà des chansons de Céline Schmink. Un grand merci à elles !

Radio Oméga

Radio Plus FM

Radio Noël

Radio Orion

03 novembre 2013

COMMUNIQUE DE PRESSE (Source: UPTODATE Press release) Traduction LR.

Céline Schmink : « Your breath », un slow rock et racé réalisé en Californie

Céline Schmink s’est faite remarquée en mai dernier dernier avec « La ballade d’Anissa » Le disque lancé simultanément à Paris, Perth, Athènes et Charlotte avait alors reçu les honneurs de la presse régionale et nationale. Aujourd’hui, elle met l’électro qui l’a fait connaître de côté et revient avec un son épuré. Après « Miss Molly », ode à la mythique Route 66, largement relayé par la presse, la revoici avec « Your breath », un slow très rock, en anglais. Un vent nouveau souffle sur le travail de la chanteuse champenoise plus globe-trotter que jamais. Une interview sans langue de bois.

fin2

Bonjour Céline, que pouvez-vous nous dire de votre nouveau single « Your breath » qui sortira sur Itunes et toutes les plateformes le 1er décembre prochain ?

Bonjour. « Your breath » est une très belle aventure. C’est ma seconde chanson en anglais. Comme toujours j’ai écrit les paroles et composé la musique. C’est avant tout une chanson d’amour que j’ai souhaité offrir à quelqu’un qui a compté pour moi, un ami qui, même disparu, continue d’exercer toute sa positivité sur ma vie, mon parcours et mon travail artistique bien-sûr. Cette personne avait compris ce pour quoi j’étais faite très tôt, bien avant que je ne le découvre moi-même. Elle a su me rappeler à maintes reprises quelles étaient mes influences et ce pour quoi j’étais faite. Avoir croisé une telle personne me permet aujourd’hui d’aller sereinement dans tout ce que j’entreprends. J’avais donc envie de dire merci! J’ai voulu évoquer dans cette chanson à la fois la respiration et l’amour qui symbolisent la vie, mais aussi l’idée de reprendre son souffle en amour comme après les épreuves en redevenant toujours soi-même, quoiqu’il arrive. « Your breath » est donc une chanson d’amour mais présente aussi une forte introspection. J’ai pris une grande respiration et je sais où je vais grâce à toi, c’est aussi ce que je veux dire à travers ce single!

Pourquoi avez-vous travaillé avec les USA pour ce single alors que vous aviez l’habitude de travailler en région ou sur Paris ?

Comment dire les choses sans mettre tout le monde dans le même panier ? Il y a de bons arrangeurs en France mais la France est un pays où l’ego va de pair avec le travail artistique. Il est très difficile de payer un arrangeur et de lui demander de se contenter de faire son travail, de faire ce que l’on souhaite en somme, d’être à l’écoute d’un univers  ! Cela ne coule pas de source en France. Aux US ils sont cash. Le client est roi. Dit comme cela ça parait aberrant mais en France on cherche toujours à vous vendre du conseil en plus. C’est un peu comme d’aller chez le coiffeur…. Vous voulez une coupe au carré et hop on veut absolument vous faire un dégradé, un soin, un brushing, un lissage etc. ! Aux Etats-Unis je me sens plus libre, j’apporte mes paroles, ma mélodie et mes recommandations et le travail est réalisé comme je le souhaite. Je tiens à préciser qu’il n’y a pas d’arrangement musical fait là-bas. Juste des musiciens qui jouent ma musique en studio selon mes recommandations. Ensuite je n’ai plus qu’à poser ma voix comme je le veux. J’ai aussi de plus en plus de mal à aimer ce qui est synthé, j’ai besoin de vraies guitares, de vrais pedal-steels, de vrais violons. C’est tordu de commander une ligne de guitare à quelqu’un qui se contente de solliciter son ordinateur pour la fournir ! Les musiciens avec qui je collabore sont issus de majors. J’ai le sentiment d’être tirée vers le haut. Ensuite, j’ai conscience qu’on ne peut pas plaire à tout le monde et je fais avec. C’est un choix. Peut-être que ceux qui ont aimé « La ballade d’Anissa » n’aimeront pas « Miss Molly » ou « Your breath ». Je pense que j’ai fait cet été un grand bond vers la maturité artistique et la maturité tout court, ma plume a suivi, c’est naturel. Le principal étant que je me retrouve désormais dans ce que je produis. Vous savez j’ai suivi le même parcours avec mes livres: les premiers étaient très poétiques avec un univers très riche, des phrases abondantes etc. les nouveaux se contentent de refléter ma pensée avec des mots plus directs et plus crus et se vendent beaucoup mieux. Quand on élimine le superflu on revient toujours à l’essentiel et c’est plus fort, que ce soit musicalement ou de manière littéraire.

Passer de l’électro à un son épuré qui sonne rock et blues c’était quand même un challenge ? Est-il réussi ?

Non pas un challenge ! Cela s’est imposé à moi. Enfant et ado, j’ai beaucoup voyagé aux USA en famille. Nous avons fait Los Angeles, mais aussi Memphis, Nashville, la Nouvelle-Orleans, la Caroline du Nord et du Sud etc. A 19 ans, alors que je dansais beaucoup, je suis repartie pour plusieurs mois à Los Angeles par mes propres moyens. J’ai été bercée par des chanteurs comme Elvis dont mon père est l’un des fans de la première heure, j’aime aussi beaucoup les Ramones, j’ai beaucoup écouté du Daniel Darc qui lui-même aimait Johnny Cash. C’est un cercle vertueux tout cela. L’été dernier j’ai été prise de doutes sur mes collaborations à venir. C’est juste inimaginable pour moi de bosser avec des gens qui n’aiment ni le rock, ni le rockab’ ni ce qui constitue mes influences et mes sources d’inspiration. Je n’aime pas non plus bosser avec des gens qui ne se sont pas accomplis eux-mêmes musicalement, qui sont frustrés face aux projets des autres mais qui pensent posséder la science infuse. La musique est une histoire d’alchimie vous savez, certainement pas de préjugés et de marketing. Cela ne m’intéresse pas! J’ai donc pris du temps pour revenir à moi-même, m’isoler chez moi, cesser d’écouter les avis des uns et des autres et tout ce que j’ai eu envie de faire en revenant de promo a été d’écouter le premier album de Chris Isaak que j’écoutais déjà en 1989. Je l’adore et il éveille ma créativité. Ensuite je ne me suis plus posé de questions, je me suis dit « C’est parti, je n’ai pas besoin qu’on me dicte quoi faire ! Je vais faire ce que j’aime et tant pis si cela déplait à certains! » Le fait est que le changement était déjà consommé à l’instant où j’ai pensé cela ! Avec les USA même si c’est parti sur les chapeaux de roues, j’ai été tout de suite comprise. Ils ont saisi ce dont j’avais besoin. J’ai eu beaucoup de chance, la presse m’a suivie sur Miss Molly, le clip avec Léandre Satchivi qui à la base est réalisateur de publicités etc. J’ai tout aimé dans Miss Molly, le rendu, ma voix plus grave et reconnaissable grâce au coaching vocal, le voix-guitare, les images. Beaucoup de gens m’ont dit : « C’est fou qu’il n’y ait qu’une guitare et ta voix ! On a l’impression qu’il y a d’autres instruments ! ». Je suis très attachée à Miss Molly et je prends plaisir à la chanter plus que toute autre chanson car elle symbolise ma liberté retrouvée, la bonne décision de « mid life » (rires). Les paroles sont crues mais la vie ne l’est-elle pas ? Ensuite, le son épuré ce n’était pas un challenge, ça s’est fait comme ça. Virer toute la partie arrangement symphonique m’a permis de prendre confiance en ma voix puisqu’elle est mise en avant. Il me fallait cela pour l’accepter telle qu’elle est : c’est-à-dire pas toujours féminine (rires) ! J’ai des intonations garçon-manqué et finalement j’assume enfin! Si le challenge est réussi ? Vous savez la réussite ne se définit pas de la même façon pour vous, pour moi, pour le voisin. Pour moi quelque chose qui m’épanouit et qui fait que je me sens heureuse est forcément réussi!

Sur « Your breath », votre voix est plus ronde et poudreuse qu’auparavant, c’est volontaire ?

Oui et non. J’ai été satisfaite de ma voix sur Miss Molly plus que sur les chansons précédentes. J’ai donc développé ma propre technique. Je l’ai probablement davantage structurée et appliquée sur « Your breath », plus j’avance et plus je précise ma technique. Attention, je n’ai pas de technique vocale, les cours me font horreur, je chante à l’instinct et je ne suis pas une interprète à la base mais une parolière, mais par contre j’ai ma technique ce qui est très différent.

Quelle est la suite des évènements ?

Beaucoup de travail! Un clip accompagne « Your breath », il est toujours au montage, je suis pointilleuse là-dessus. Je vais enregistrer prochainement une autre chanson en anglais, « Under a blue moon ». J’ai écrit les paroles et elles ont été relues par une pointure qui réalise les musiques de nombreuses séries comme 90210 ou Vampire Diaries. Et puis il nous restera 4 mois pour enregistrer 5 chansons. C’est long et c’est court à la fois… L’album sortira en juin, en France et aux USA avec un double-lancement. Je vais partir aux USA pour la promo. Cette fois, nous nous contenterons de deux pays car lancer le disque en France, aux USA, en Australie et en Grèce la dernière fois a été éprouvant même si les retombées en valaient bien la chandelle!

Propos recueillis par R.D

14 octobre 2013

compressanglais2

Semaine du 28 septembre 2013, dans Le Pays Briard

IMG_0326[1]

En presse nationale, KR Home Studio

Céline Schmink Keyboard KR magazine

Dans l’Union, le 26 août 2013

Céline Schmink Union 26/08/13

Dans l’Union, le 26 août 2013

Céline Schmink dans l'Union pour la sortie de Miss Molly

Dans « Le Pays Briard »

Céline Schmink chanteuse, briarde de la semaine

Dans « Le Pays Briard »

Céline Schmink, le pays briard

Dans l’Union (présence au Festival Rock de Corrobert)

coupure-lunion-corrobert

lunion-corrobert

Sur Juke Box

juke3

Sur le site Myband

bandnews

Dans le journal L’Union

Céline Schmink, chanteuse de Montmirail à l'Australie

Sur le blog Natanaël Mode

ecran-natanel-blog1Dans le journal L’Union

coupure-press1Sur le site de l’AFA

afa

15/05/2013 « Le disque aux actus Google »

googleactus2

17/04/2013 « La ballade d’Anissa » aux actus Google

Céline Schmink Infos

Autres articles

presse2

Article sur la Première du film C412

Film C412- chanson vivement lete céline schmink

LES BLOGS ET SITES QUI EN PARLENT :

Tout-musique.com

In-bussiness.fr

Hollyweb: Toute l’actualité du cinéma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :